Exercice de la profession de kinésithérapeute et décret des compétences

Métier de masseur-kinésithérapeute

-Environ 70% de kinésithérapeutes s’installe en libéral sous forme de remplacements, ou assistant, ou par une installation individuelle. L’investissement dans un cabinet est une décision importante, sur le plan financier comme sur le plan des responsabilités. Il faut assurer des soins à domicile et dans un cabinet dont l’équipement doit permettre de mettre tous les moyens possibles au service des patients. A compter du 18 février 2019, l'ARS publie un arrêté de mise en place d'une répartition géographique de l'offre de kinésithérapie (carte disponible sur le CDO 34).

-L’exercice salarié, en centre hospitalier ou en centre de rééducation s’exerce soit à :

L’hôpital pour les soins aigues, souvent le kinésithérapeute est intégré à une équipe spécialisée (rééducation cardio-respiratoire, pédiatrie, neurologie, traumatologie, gériatrie par exemple).

Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle où le masseur-kinésithérapeute est membre d’une équipe pluridisciplinaire centrée sur la réhabilitation et la réadaptation

-Le kinésithérapeute peut également exercer dans le milieu du sport, la prévention, par exemple en entreprise ou à l’école, l’animation de groupes de gymnastique rééducative, l’action humanitaire, la recherche ou la formation…

 

Démarches règlementaires 

L'obtention du diplôme d'Etat conditionne l'autorisation d'exercice. Le nouveau diplômé doit impérativement s'inscrire à la délégation territoriale de l'Agence Régionale de Santé de son lieu de travail et au tableau tenu par l'Ordre. Il doit respecter les importants textes réglemenatires définissant les compétences du masseur-kinésithérapeute.

La déontologie et les règles de la profession sont contrôlées par le Conseil de l'Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes créé en 2006 (décret du 7 mars 2006). Les actes professionnels et l'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute sont régis par les textes suivants :

  • décret 96-879 du 08/10/1996 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute ;
  • décret 2000-577 du 27/06/2000 modifiant le décret du 08/10/96 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute.