Actualités en kinésithérapie

Le 16/10/2018 : Communiqué commun FNEK (Fédération des étudiants MK ) & SNIFMK (Syndicat des directeurs d’établissements de formation MK), sur la mise en œuvre de la suppression des numérus clausus et de la PACES

communiqué à télécharger


Le 15/10/2018 :

le programme

Il reste trois dossards offerts à l’IFMK si des étudiants souhaitent participer à la course


Le 11/10/2018 :

Notre prochaine soirée EPK aura lieu le 18 octobre. Inscriptions à epk@epkmontpellier.fr

Teaser sur YouTube


Le 5/10/2018 :


Le 4/10/2018 :

Le programme


Le 27/09/2018 :

 

Cabinet situé à 15 minutes de Montpellier (Gignac, 34), dans l’Hérault, cherche assistante-collaboratrice pour du long terme.

Nous sommes un centre pluridisciplinaire avec secrétariat de 3 kinésithérapeutes, 2 ostéopathes, dispensant également des activités de forme en piscine (aquagym, aquabike) et des cours collectifs (école du dos, pilates, De Gasquet).

L’activité Kiné dispose d’un grand plateau technique, d’une piscine pour la balnéothérapie, une salle de cours co et 9 box équipés (kinetec, presso, depressomassage, uro).

Planning et horaires libres.

Pour plus d’information contact uniquement par téléphone au : 06 45 46 53 90.


Le 25/09/2018 :

« Le Centre Hospitalier de Pont Saint Esprit (30) recrute un MASSEUR KINESITHERAPEUTE à 100% (7h30/jour) pour ses services SSR et EHPAD
Merci d’adresser vos candidatures à m.monteillet@hopitalpse.fr »


Le 19/09/2018 :


Le 14/09/2018 :

Chers ami(e)s,
Nous organisons le samedi 06 octobre prochain au palais des congrès de la Grande Motte, le colloque médical annuel de la fédération de Triathlon.
La matinée sera consacrée à des présentations orales sur la thématique de la fatigue.
L'après midi vous pourrez assister à des ateliers pratiques interactifs.
Nous vous accueillerons avec plaisir dès 08h30.
Pour des raisons d'organisation une pré-inscription est souhaitable sur l'adresse indiquée sur le programme (ci-joint).
Amicalement,
Daniel Hirt


Le 05/09/2018 :

Madame CHORHY, directrice de l’établissement
natalia.chorhy@association-penbron.fr
02.40.17.51.03

 

 


Le 04/09/2018 :

Formation "l'essentiel en réhabilitation des maladies chroniques"

Cette formation organisée le samedi 13 octobre et vendredi 16 novembre 2018, à la maison des réseaux à Montpellier, a pour objectifs :

  • Renforcer les connaissances des professionnels de santé en matière de réhabilitation : objectifs, méthode, outils et conditions d’application
  • Acquérir les compétences nécessaires à la mise en place d’un programme complet de réhabilitation
  • Optimiser la prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques suivies par des équipes pluridisciplinaires
  • Initier à la posture éducative pour favoriser le changement de comportement

Programme journée du 13/10/2018 :

  • 9h00-9h30 : Tour de table
  • 9h30-11h00 : Bases physiopathologiques de la réhabilitation et résultats
  • 11h00-12h30 : Les tests d’évaluations en réhabilitation ( épreuves d’effort, TDM6, test de force et qualité de vie) : les bases théoriques et mises en pratique
  • 12h30-13h30 : Repas
  • 13h30-15h30 : Programmes du REE à l’exercice (endurance et renforcement musculaire) : bases théoriques et cas cliniques
  • 15h30-16h30 : Les activités de la vie journalière : ateliers pratiques
  • 16h30-17h00 : Bilan de la journée

Programme journée du 16/11/2018

  • 9h00-9h30 : Introduction à l’ETP
  • 9h30-10h30 : Présentation brève du bilan éducatif partagé : brainstorming
  • 10h30-11h30 : l’alliance thérapeutique et les processus du changement de comportement
  • 11h30-12h30 : Les outils pratiques de l’entretien motivationnel : mises en situation
  • 12h30-13h30 : Repas
  • 13h30-15h30 : les bases théoriques : tabac, dépendance et e-cigarette
  • 15h30-16h30 : les substituts nicotiniques : présentation et prescription
  • 16h30-17h00 : Bilan de la formation

Télécharger le bulletin d'inscription


Le 24/08/2018 :

Nous recherchons un MK au sein de notre institut médico-chirurgical et paramédical constitué de médecins du sport, chirurgiens ortho, chirurgien dentiste, radiologie, kinésithérapeutes, podologues, ostéopathe, psychologue, orthoprothesiste, nutritionniste, centre de cryothérapie, à Perpignan Sud (66), sur 2000m2.

Travail d’equipe.

Spécialisé en ortho-traumato, kiné du sport , reathletisation et possibilité de suivi d'équipe sportive,
Formation assurée en kiné du sport/isocinétisme.

Espace rééducation de 600 m2
Équipement : isocinetisme Humac Norm, ondes de choc , équipement cardiotraining et musculation Cybex ( tapis vélo arc traîner presse etc), piscine 6x12.
Espaces différenciés: École du dos , balnéothérapie, reathletisation et proprioception, grand gymnase et 7 salles de soins individuelles .

Accueil et secrétariat assurés à temps plein.

Fanny Lazard 06.22.23.62.78


Retour d'expérience d'un tuteur après avoir suivi la formation au tutorat à l'EPK de Montpellier

KINE ACTU 21/09/2017 : "Le tutorat testé et approuvé"   par Benoît QUENTIN DE GROMARD

 

Registre National des Certifications Professionnelles

La reconnaissance au Registre National des Certifications Professionnelles de notre Diplôme d'Etat au niveau 1 (Master, Doctorat) est un succès pour notre formation et notre profession.

Cette revalorisation nous ouvre des perspectives très intéressantes, notamment en matière éducative et formative.

L'Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de Montpellier félicite tous les représentants des organisations professionnelles qui ont porté ce projet.

 


"Universitarisation : une opportunité et un piège"

Une vision partagée par l'IFMK

Article à lire sur : http://www.em-consulte.com/en/article/1052131

http://www.apmnews.com/story.php?numero=277641&profil=36491

APM International - L'ordre des kinésithérapeutes satisfait du projet de décret sur la prescription d'activité physique adaptée

PARIS, 21 décembre 2016 (APM) - Le Conseil national de l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes (Cnomk) "salue", dans un communiqué de mardi, le projet de décret sur la prescription d'activité physique adaptée aux patients en affection de longue durée (ALD), estimant que ses demandes ont été entendues.

L'article 144 de la loi de santé du 26 janvier 2016 dispose que "dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une [ALD], le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient", dans des conditions à définir par décret (cf APM VG3NMNRCV).

Les médecins peuvent déjà prescrire des activités physiques aux patients (cf APM NC9NXANW8). Quelques complémentaires santé proposent leur remboursement, mais cela n'est ni possible ni envisagé pour l'assurance maladie obligatoire, rappelle-t-on.

En juillet dernier, le Cnomk avait fait part de ses desiderata sur le futur décret, souhaitant s'assurer que les professionnels qui interviendront auprès des patients auront une qualification suffisante (cf APM NC6O9Y98Q).

Le texte, dont l'APM a eu copie, est un projet de décret interministériel (Premier ministre et ministres chargés de l'éducation nationale, de la santé et des sports). Il a reçu mardi un avis favorable du Haut conseil des professions paramédicales (HCPP) par 16 voix pour, une contre et une abstention, rapporte l'ordre sur son site internet.

Dans son communiqué, il "se félicite" que le projet de décret inclue des "éléments que les représentants de l'ordre et des organisations syndicales représentatives avaient jugés incontournables lors des réunions de travail qui ont présidé à la rédaction du projet". Il estime qu'il "permettra de garantir les meilleures conditions de sécurité" aux patients.

Le texte définit d'abord les activités physiques adaptées. Il s'agit de "la pratique dans un contexte d'activités du quotidien, de loisir, de sport ou d'exercices programmés, des mouvements corporels produits par les muscles squelettiques, basée sur les aptitudes et les motivations des personnes ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer dans des conditions ordinaires".

Sa dispensation vise à "permettre à une personne d'adopter un mode de vie physiquement actif sur une base régulière afin de réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles" liés à l'ALD.

"Les techniques mobilisées relèvent d'activités physiques et sportives qui doivent être adaptées aux limitations fonctionnelles des patients et se distinguent des actes de rééducation qui sont réservés aux professionnels de santé, dans le respect de leurs compétences", précise le texte.

Activités réservées aux professionnels de santé pour certains patients

Le projet de décret liste les intervenants pouvant dispenser cette activité:

  • des professionnels de santé: masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes et psychomotriciens
  • les enseignants en activité physique adaptée
  • les éducateurs sportifs, les fonctionnaires et les militaires titulaires d'un diplôme d'éducateur sportif
  • les personnes qualifiées titulaires d'une certification délivrée par une fédération sportive agréée, répondant à certaines compétences (listées dans une annexe du texte) et garantissant "la capacité de l'intervenant à assurer la sécurité des patients dans la pratique de l'activité". La liste de ces certifications devra être fixée par arrêté.

Pour les patients présentant "des limitations fonctionnelles sévères" (décrites dans une autre annexe), seuls les professionnels de santé "sont habilités à [...] dispenser des actes de rééducation ou une activité physique, adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical".

Lorsque les patients "ont atteint une autonomie suffisante et présentent une atténuation des altérations", les enseignants en activité physique adaptée "interviennent en complémentarité des professionnels de santé", "dans le cadre de la prescription médicale s'appuyant sur le bilan fonctionnel établi par ces derniers".

La prise en charge du patient "est individualisée et progressive en termes de forme, d'intensité et de durée de l'exercice", est-il précisé.

La prescription du médecin doit être établie "sur un formulaire spécifique".

L'intervenant doit transmettre "périodiquement" un compte rendu du déroulement de l'activité au médecin, avec l'accord du patient, qui doit recevoir copie de ce compte rendu. L'intervenant "peut formuler des propositions quant à la poursuite de l'activité et aux risques inhérents de celle-ci".

L'entrée en vigueur du futur décret est prévue pour le 1er mars 2017. Mi-novembre, la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, avait dit tenir à ce que ce texte, ainsi que l'arrêté correspondant, soient publiés "avant la fin de l'année" 2016 (cf APM MH6OGQ6N4).

Dans une fiche de présentation du projet de décret, dont l'APM a eu copie, le ministère de la santé indique qu'un instruction viendra en complément.

Elle va "mentionner les prochaines recommandations à venir de la HAS [Haute autorité de santé] en matière de prescription d'activité physique", "inclure le tableau des domaines d'intervention préférentielle du rapport de Xavier Bigard" (qui a servi à préparer le décret) et "proposer un 'guide' portant sur les modalités de financement, de coordination des acteurs, de mise en oeuvre et d'évaluation".

nc/ab/APM polsan
redaction@apmnews.com

NC3OD85LD 21/12/2016 17:18 POLSAN - ETABLISSEMENTS